Redresser un plancher

Redresser un plancher

Si vous rénovez une vieille maison, vous allez probablement être confrontés au plancher qui penche. Dans la mesure où vous voulez refaire la pièce complètement, le sol devra être parfaitement de niveau pour que le reste soit réussi (plinthes, placard, papier ou peinture, plafond…). De plus, les pièces avec plancher sur solives se trouvent dans les étages et vous en profiterez pour faire une bonne isolation, que nous traiterons prochainement.

Dans cet article, il sera question remplacer et redresser un plancher sur anciennes solives, mais saines. Nous suivrons les étapes suivantes : démonter l’ancien plancher, enlever les lattis, tracer les niveaux, traiter le bois, redresser les solives et poser les entretoises.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez que ces gros travaux ne sont pas si compliqués, malgré les apparences ! Avec des explications complètes et précises, vous réussirez vos travaux et j’ose même penser que vous y trouverez du plaisir 🙂

Outillage

1 Règle de maçon, longueur proche de celle des solives.
1 Cordeau bleu du maçon ou niveau laser.
1 niveau d’un mètre minimum
1 Crayon gris de menuisier
1 gros marteau (type massette)
1 pied de biche
1 tenaille
3 presses de taille moyenne
1 burin plat (si besoin)
1 Visseuse-deviseuse
1 Scie sauteuse
1 lame de scie sauteuse à grosse dents
1 scie (type égoïne) pour contre plaqué (grosses dents) de 450mm
1 embout TX 30 adapté aux vis
Vis à bois : 6×60 ; 6×80
1 gros pinceau plat de 80mm et épais (traitement du bois)
1 bac + serpillière
1Pelle et balayette ménagères
1 Aspirateur industriel

Produits

XYLOPHENE triple action + multi-usage
Béton (si besoin)
Colle à bois SADER prise progressive
Sacs poubelle pour les gravats

Matériaux de Protection

1 paire de gants gros travaux
1 masque de protection anti-poussière
Quelques plateaux d’au moins 2cm d’épaisseur pour marcher provisoirement sur les solives. Soit des vieux plateaux de récup, soit les neufs qui serviront pour votre nouveau plancher.

 I-Démontage de l’ancien plancher

Dans le cas présent, nous avons à faire à un plancher en lames de bois, sous lequel l’ancien plafond en lattis est resté en place (lattes de bois clouées sous les solives et plâtrées). Un plafond moderne en plaques de plâtre a été posé, pour « cacher la misère ». Ici, il est en bon état, fixé par des suspentes sur les solives, nous le conservons. Le démontage de l’ancien plancher se fera en deux fois, en gardant provisoirement une moitié de plancher. Vous serez à l’aise plus longtemps pour travailler, il servira de ‘’plan de travail’’ et facilitera le démontage.
1) Dégager la première lame de plancher, située le long du mur où vous allez commencer le démontage. Cela permettra de voir où sont placées les solives.

01

2) Repérez la solive située plus ou moins au milieu de la pièce (2 traits rouges sur la photo). Découpez à la scie sauteuse une ouverture de 4 cm de large à plus ou moins 3cm de la solive. Utilisez une lame de scie à grosses dents, pour l’aggloméré par exemple.

02

3) A l’aide du pied de biche (photo 1), faites levier pour déclouer l’extrémité de la lame de bois, puis enlevez-la entièrement à la main. Si elle résiste et pour vous économiser, aidez-vous du pied de biche en prenant appui sur le chant des solives. Quand vous avez dégagé quelques lames de bois sur environ 50cm, enlevez les lattis (photo 2). En effet, pour réduire considérablement l’affaissement des solives et laisser une place suffisante pour l’isolation et l’installation des gaines électriques, c’est une étape obligatoire. Utilisez la pelle + balayette pour enlever le plus gros.

Cela doit se faire au fur et à mesure pour pouvoir marcher sur les lames encore en place. Procédez en poussant à la main ou en tapotant avec un gros marteau sur les extrémités des lattes. Une massette fera très bien l’affaire. Ne pas taper trop fort pour éviter de faire un trou dans le faux plafond de la pièce en dessous ! Enlevez les gravats au fur et à mesure du travail et portez des gants pour gros travaux. Quand cela devient nécessaire, posez des panneaux sur les solives pour finir d’enlever les dernières lames de bois et les lattis, (photo 3 et 4).

03    04    Décaper un escalier en bois    Décaper un escalier en bois

4) Progressez en suivant les étapes de 1 à 3 jusqu’à finir la première moitié du plancher. Poursuivez ensuite avec la deuxième. Quand vous aurez terminé, enlevez tous les clous restants, cela facilitera le passage du pinceau pour traiter le bois. Vous pouvez laisser ceux qui servaient à fixer les lattis sous les solives. Pour finir, passez l’aspirateur 😉

Redresser un plancher

II- Traitement du bois

A titre préventif, traitez le bois avec un produit insecticide et fongicide (par exemple XYLOPHENE triple action + multi-usage). Étalez généreusement le produit avec un large pinceau. Si vous avez conservé le plafond du dessous, protégez-le avec un bac et une serpillière.

Redresser un plancher

III-Traçage du trait de niveau

Dans le cas où vous n’avez pas de niveau laser, repérez d’abord la solive dont l’extrémité est la plus haute (point A sur le croquis). Faites votre marquage de niveau entre les points A et B en vous aidant de la règle de maçon. Tracez le trait de niveau (en rouge) autour du mur avec un cordeau bleu (l’outil du maçon). Même opération du point B au point C puis du point A au point D terminez en rejoignant le point C. N’oubliez pas de prévoir l’épaisseur des futurs panneaux formant le plancher fini, ils doivent arriver au même niveau que le plancher de la pièce voisine, s’il y en a une.

Il se peut qu’il faille raboter le dessus d’une ou plusieurs solives à leur extrémité, trop hautes pour arriver au niveau souhaité (un ciseau à bois bien affûté fera l’affaire). Également comme le montre le croquis, il peut y avoir des solives de niveau différent. Vous verrez dans la prochaine étape que ce n’est pas un problème.

 

Sans titre-1

IV-Redressement des solives

Il vous faut des demi-bastaings de classe 2 au minimum, d’une épaisseur de 32mm. La largeur dépendra du niveau à rattraper et de la distance entre les murs. Plus elle sera grande, plus la largeur devra être importante pour éviter un affaissement. Par exemple, s’il n’y a que trois mètres entre les deux murs et un dénivelé de 4cm à rattraper, un demi-bastaing de 32 x 175mm de largeur est le mieux adapté.

Coupez un demi-bastaing à la longueur nécessaire (distance entre les deux murs) moins 1cm. Ne pas les couper tous à l’avance car les murs ne sont peut-être pas réguliers. Ensuite, sciez-le à la scie circulaire dans le sens de la longueur pour obtenir deux morceaux d’environ 80mm de large, qui redresseront deux solives. La surface à fixer sera donc de 4cm, c’est suffisant pour éviter l’affaissement. Plus la distance entre les deux murs sera grande, plus la surface à fixer devra être importante.

Ensuite, présenter un des deux morceaux contre la première solive à redresser, en le positionnant par rapport au trait de niveau (en rouge sur le croquis). Fixez-le provisoirement à l’aide d’une presse à chaque extrémité. Attention, il peut cintrer dans son milieu même sur une longueur courte ! Pour le vérifier, posez le chant d’une grande règle de maçon sur celui du nouveau bastaing. S’il cintre, le remonter dans son milieu (à la main suffit) et serrez-le avec une presse. Ensuite, tracez un trait de crayon sur ce bastaing en suivant le chant de la solive. Il servira de repère pour définir les emplacements des avant-trous des vis, pour délimiter la surface à encoller et pour repositionner le bastaing de niveau, sans réutiliser la règle.

Si vous constatez qu’une solive est trop abîmée par le temps, mieux vaut la changer complètement. Dans ce cas, la couper dans son milieu et sortir les deux morceaux de leur emplacement. Remettre ensuite une solive neuve (demi-bastaing entier) dans le même emplacement. L’ajuster au trait de niveau par calage avec des morceaux de briques et bétonner. Laisser sécher deux jours avant de retravailler dessus.

Nous arrivons à la pose définitive des bastaings. Dans la surface à fixer, faites des trous tous les 40cm au diamètre des vis (6x60mm). Placer celles-ci dans les trous et encoller généreusement. Positionnez le demi-bastaing en le tenant aux extrémités avec une presse. Réglez les hauteurs selon les traits de niveau. Vissez d’abord les extrémités à la visseuse, puis le milieu du demi-bastaing, en vérifiant la droiture de celui-ci avec la grande règle. Enfin, vissez le reste des vis. Suivez la même opération pour les autres solives.

Redresser un plancher    Redresser un plancher

V- Mise en place des entretoises

Les entretoises ont un rôle non négligeable dans une construction de plancher en bois. Elles améliorent la rigidité des solives, réduisent l’effet d’affaissement, permettent de mieux fixer les panneaux formant le plancher et d’éviter les grincements quand vous marcherez sur votre futur plancher.

Si vous avez des anciennes solives, utilisez-les, sinon des demi-bastaings neufs. Il faut que les entretoises soient au moins aussi épaisses que les solives.

Suivant le croquis vue de profil, coupez une entretoise dans un demi-bastaing à la largeur (a), puis mesurez et tracez (b) et (c) sur celle-ci. Sciez le morceau à enlever (emplacement du demi-bastaing) en plaçant la lame de scie à l’extérieur du trait de coupe, afin d’éviter trop de jeu au montage (correspondant à l’épaisseur de la lame de scie).

Positionnez à force l’entretoise dans son emplacement puis, pour qu’elle soit de niveau avec les solives de chaque côté, posez votre niveau dessus. Ajustez en tapotant avec le marteau pour le réglage définitif. Visser ensuite l’entretoise à l’aide des vis de 6x80mm (en pointillé rouge), visibles sur le croquis vue du dessus. Répéter l’opération pour toutes les entretoises, en les décalant une sur deux pour faciliter le vissage de face. Pour des solives de trois mètres, prévoir deux rangées d’entretoises.

redresser un plancher      redresser un plancher     redresser un plancher

 

Conclusion

À cette étape vous avez bien travaillé, bravo ! Votre plancher est prêt à être isolé et posé. J’ai utilisé ce procédé chez moi pour redresser des planchers dans 2 pièces, non seulement ça a assaini la maison mais ça m’a vraiment facilité la suite des travaux. Comme par exemple pour la mise en place du placard mural avec des portes coulissantes qui ferment parfaitement. J’aborderai les deux prochaines étapes (isolation et pose du plancher) dans les articles à venir, incluant le passage des gaines électriques avec, en bonus, un système pour accrocher un lustre de 25 kilos. Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous encourage vivement à les laisser dans la zone ci-dessous !

 

 

A propos de Denis François

Depuis mon enfance, je suis passionné de dessin et de travail manuel, construction, réparation, création… J’aime le travail du bois, j’ai un C.A.P de menuiserie et je suis adepte du travail bien fait. Je vous dévoile mes secrets sur ce blog !

Une réponse à Redresser un plancher

  1. Fournier

    Comment refaire un carrelage en tomettes terre cuite quand l’anciennes tomettes est très abîmée et qu’il faut remettre des tomettes anciennes mais non abîmées sur un sol à l’étage avec des solives et poutres anciennes en dessous qu’il faut conserver ?
    Pinlalande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*